Active pour plus de confort… La maison passive !

Active pour plus de confort… La maison passive !
Passive… Quel drôle de qualificatif pour une maison qui assure votre confort à toute période et réduit à presque rien vos consommations d’énergie pour le chauffage de votre habitation… Mais au fait, qu’est-ce exactement une maison passive ?

Le concept de maison passive est défini dans les années 80, en Allemagne, pays pionnier en termes de performance énergétique des bâtiments, par le Dr Wolfgang Feist (PassivHaus Institut, Darmstadt, DE). Depuis lors, ce concept a fait ces preuves tant par les retours d’expérience des occupants, que par des monitorings et études complémentaires effectuée par le PassivHaus Institut. Une maison passive, cela fonctionne… ! Ce standard se répand depuis quelque temps mondialement, et le PHPP (« logiciel pour le calcul et la conception des maisons passives ») s’est imposé comme outil de conception et de certification des maisons passives.

Venons-en aux faits… Une maison est passive si elle respecte plusieurs critères précis :
  • Un besoin en énergie pour le chauffage de 15kWh/m²an (calcul via PHPP), ce qui correspond à l’équivalent d’une consommation annuelle de 1.5litre de mazout par m² de surface de plancher !
  • Une étanchéité à l’air n50 contrôlée par un test Blowerdoor présentant une mesure inférieure à 0.6 renouvellement d’air par heure.
  • Un risque de surchauffe (température intérieure supérieure à 25°C) inférieur à 5% du temps (calcul via PHPP)
  • Un critère d’énergie primaire.
Une maison passive est un bâtiment très économe en énergie. Les pertes de chaleur sont fortement limitées. Un faible apport de chauffage est suffisant. La puissance d’un fer à repasser (+/- 2000 W) permet de chauffer confortablement une maison pendant l’hiver ! Une maison passive consomme en moyenne 4 fois moins d’énergie qu’une construction neuve.

Pour atteindre ces objectifs, il faut d’abord isoler. Il y a généralement de l’ordre de 35 cm d’isolant sur les murs, 20 cm pour les sols et 40 à 45 pour les toits, selon le type de matériau utilisé. Les châssis doivent être performants (triple vitrage et menuiseries spécialement conçues). De plus, un soin particulier doit être apporté à l’étanchéité à l’air et aux ponts thermiques. Avec tous ces composants, les pertes de chaleur à travers l’enveloppe de l’habitation sont fortement réduites.

Les grands châssis orientés plein Sud permettent des gains de chaleur gratuits. Le soleil, source renouvelable inépuisable, chauffera en partie l’habitation. En été, un système de protection solaire permettra de réduire les surchauffes. La présence des occupants, les types d’appareils électroménagers qui produisent de la chaleur, comme les ordinateurs, l’éclairage, la table de cuisson, la machine à laver, etc, participent également au chauffage de l’habitation via ces apports internes.

Pour apporter suffisamment d’air frais dans l’habitation, dont l’étanchéité à l’air a été très soignée, on utilise un système de ventilation mécanique avec récupération de chaleur : dans un échangeur de chaleur, la chaleur récupérée de l’air vicié ou humide en provenance de la cuisine, de la salle;de bain, des toilettes ou des débarras est transféré vers l’air frais extérieur, qui est donc préchauffé et insufflé dans les pièces à vivre et les chambres. De cette manière, il y a en permanence un apport d’air frais sans pour autant avoir de perte de chaleur. La ventilation est le véritable poumon de l’habitation pour avoir en permanence un air sain.

Une maison passive doit, évidemment, en fonction du lieu de construction, respecter les réglementations en matière de performance énergétique de chaque gouvernement compétent en la matière. Les maisons passives donnent droit, en général, aux aides financières maximales octroyées.

Une maison passive doit être étudiée dès l’avant-projet. Rien ne peut être laissé au hasard (orientation des châssis, choix des châssis et vitrages, compacité de l’habitation, choix du système de chauffage alternatif et de la ventilation mécanique contrôlée, …). Il est primordial de s’entourer d’acteurs sérieux pour le respect des différents critères (étanchéités à l’air, gestion des ponts thermiques, bonnes mises en œuvre des matériaux, …). La certification peut être réalisée par la plate-forme maison passive ou par le PassivHaus Institut. Naturhomefort de ces 55 collaborateurs, accompagne le candidat bâtisseur dès le début pour divers conseils, en passant par la construction de l’habitation, la gestion des ponts thermiques, et jusqu’au contrôle de l’étanchéité à l’air et la réalisation complète du dossier de certification.

Dans une maison passive, on tente d’éviter au mieux les pertes de chaleur. Cela ne signifie pas qu’aucun apport de chaleur ne soit nécessaire. On pourra toutefois se passer d’un système de chauffage conventionnel énergivore. Le secteur du bâtiment est en Europe le premier consommateur d'énergie primaire (40 % de l'énergie totale consommée) devant les transports (30 %) et l'industrie (30 %). Il est responsable de plus de 20 % des émissions totales de CO2. Les économies d’énergie sont un enjeu économique et écologique majeur pour ce secteur. Les maisons passives montrent que les solutions techniques existent. Le client et Naturhome peuvent ainsi ensemble apporter une réponse à ce défi énergétique, n’hésitez pas à nous contacter !
 

Au LUXEMBOURG, la transposition de la directive européenne relative à la performance énergétique des bâtiments conduit à la réalisation d’un EnergiePass. La classe la plus performante est AAA. Elle sera imposée à partir du 01/01/2017 pour toute nouvelle habitation.
Au Luxembourg, une habitation AAA est appelée maison passive ! Qu’il n’y ait pas de méprise… Une maison passive AAA n’est pas nécessairement passive au sens défini par le PassivHaus Institut, et inversement… ! Seule certitude, toutes deux seront très peu énergivores.
 
En BELGIQUE, et en particulier, en région wallonne qui a l’énergie dans ces compétences, la certification d’une habitation passive est réalisée par la plate-forme maison passive. Cette certification donne droit à une surprime de 1500€. 

Découvrez notre maison témoin passive Naturhome.

Caractéristiques :

  • Maison certifiée passive le 26 mai 2010
  • Besoin en chauffage : 14 kW/h par m²/an
  • Etanchéité à l’air : 0,39
  • 16 panneaux photovoltaïques installés sur le toit compensent l’énergie électrique consommée
  • Ventilation mécanique contrôlée
  • Pompe à chaleur air/eau
  • Protection solaire par claustras et subtilité architecturale
  • L’épuration des eaux usées par lagunage horizontal.
  • Câbles blindés associés à un système domotique basse tension permettent de neutraliser les champs électriques et électromagnétiques causés par le réseau électrique domestique.

 



Découvrez également différentes réalisations de maisons passives
 

Arch. ODS Architecture
Lasne - Brabant

Arch. TREMA Architecture
Nothomb - Luxembourg

Arch. A. SEUTIN
Bouge - Namur

 

Arch. TREMA Architecture
Vendée - France

Walferdange
Grand-Duché de Luxembourg